Comment réussir la meilleure recette de pâte à crêpe ?

Envie de crêpe ?  Vous êtes sur la bonne page. J’adore les crêpes et j’ai essayé toutes les recettes possibles et imaginables.  Au fil de mes essais, après avoir connu différents déboires : de la pâte avec des grumeaux, aux crêpes élastiques, j’ai développé une certaine technique. Attention je ne prétends pas vous la jouer spécialiste de la vrai crêpe bretonne. Ma recette de crêpe n’est peut-être pas très orthodoxe, mais tout ce qui y ont goûté, l’on trouvé parfaite !  Simple et efficace, je vous invite à suivre le mode d’emploi…

Mon truc numéro 1 : pas de beurre dans la pâte.

Dans ma recette de pâte à crêpe, il n’y a pas de beurre ! Oui, pour moi, le beurre n’est pas un ingrédient  indispensable. Ceci dit, j’en met quand même, mais pas dans la pâte. Je l’ajoute au moment de la cuisson. Je tartine généreusement ma poêle préalablement huilée, environ toutes les deux ou trois crêpes. C’est largement suffisant. Non seulement pour que les crêpes n’accrochent pas, mais aussi pour qu’elles aient un bon petit goût de beurre !

Mon truc numéro 2 : temps de repos équivalent au temps de travail : Tous au régime crêpe !

Inutile de laisser sa pâte reposer pendant des heures. 30 minutes, c’est bien. Sous réserve que l’on ait pas fouetté la pâte trop longtemps, ni trop énergiquement. Dans tous les cas, il faut se dire que le temps de repos ne peut être inférieur au temps de travail de la pâte.

Pourquoi ce temps de repos est-il indispensable ?

Pour être sûr de déguster des crêpes bien moelleuses, laisser reposer la pâte, c’est important. Pourquoi ? Parce que la pâte que vous avec “moléculement malmenée” et dont vous avez potentiellement développée l’élasticité en la battant a besoin d’un petit moment à elle pour se reconstituer. Pendant le repos de la pâte à température ambiante, chaque grain de farine va absorber peu à peu le liquide (œufs et lait) contenu dans la pâte. Les grains d’amidon vont gonfler et créer le réseau de gluten indispensable pour épaissir la pâte, la rendre moins élastique (pour qu’elle s’étale mieux) et avoir des crêpes bien moelleuses. D’un point de vue chimique, ce sont les protéines de blé (la gluténine et la gliadine), qui vont s’entremêler en gonflant. Le résultat sera d’avoir des molécules plus solides et une pâte plus souple.

Il y a quand même une astuce pour ceux qui n’auraient pas le temps de faire reposer la pâte à crêpes
Si vraiment vous êtes pressés, vous pouvez utiliser une astuce toute simple : faites chauffer votre lait avant de l’ajouter dans la pâte à crêpes. L’amidon gonflera plus rapidement avec un liquide tiède. Vous pourrez ainsi laissez reposer la pâte à crêpes beaucoup moins longtemps, à peine 10-15 min.

Idées crêpes sur Pinterest

 

Laisser un commentaire